Dario Fo (1926-2016)

Une nouvelle nostalgie naît aujourd’hui, s’accroche au coeur, et nous laisse avec ce vide de la froideur et la solitude qui va de pair. Dario Fo est parti. Mais il a bien attendu  pour le faire et presque jusqu’à la fin de ses jours sur terre, il nous a montré des choses fondamentales cachées derrière la rigolade, qui témoignent l’idée du dramaturge Bernard Shaw, selon laquelle il n’ya a pas de tâche intellectuelle qui ne soit pas, en même temps, humoristique.

Je prends conscience sur l’héritage culturel qui nous laisse le grand Maître, sa succulente philosophie à l’apparance bouffonesque, son vrai libertairianisme d’esprit, dont nous en avons tant besoin au présent, et je lui dis à bientôt de ma bouche et mes yeux, avec un sourire et une larme. Après, je continue à marcher sur le petit chemin s’éclaircissant grâce à une nouvelle et lointaine étoile du ciel.

Grazie mille, Maestro Fo!

Resultado de imagen de dario fo imagenesResultado de imagen de dario fo imagenes

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s